Non classé

Comment rendre une VMC double flux connectée ?

Le défi est de gérer automatiquement les éléments suivants :

  • Le choix de la source de l’air pur : le toit ou la véranda afin de tirer profit de l’effet de serre,
  • L’activation ou non du bypass,
  • Le passage en grande vitesse

Une VMC double flux permet récupérer les calories de l’air extrait de l’habitat afin de réchauffer l’air neuf grâce à un échangeur haut rendement (environ 90 %).

La fonction de bypass permet :

  • de rafraîchir l’air en été, lors des nuits fraîches, en bypassant / contournant l’échangeur, l’air frais est directement insufflé dans la maison après avoir été filtré,
  • de réchauffer l’air en mi-saison, lors de journées ensoleillées, en bypassant / contournant l’échangeur, l’air chaud est directement insufflé dans la maison après avoir été filtré.

Le passage en grande vitesse est réalisé lorsque le taux d’humidité ou de CO2 devient trop élevé.

La solution est basée sur l’utilisation :

  • une VMC double flux Atlantic PRIMOCOSY HR
  • une box domotique Jeedom pour la logique (scénarios)
  • un serveur et un boitier relais WES de Cartelectronic pour la commande de la VMC, des registres motorisés et la remontée des valeurs des sondes de température
  • deux registres motorisés permettant le choix de la source d’air neuf
  • une station météo Netatmo pour les capteur de température, d’humidité et de CO2
  • des sondes de température DS18B20, 1-Wire

Le synoptique suivant illustre le mode de fonctionnement de la VMC domotisée.

Plusieurs scénarios ont été programmés afin de piloter :

  • la source d’air neuf en fonction des températures à l’extérieur (toit), la véranda et des mois de l’année,
  • l’activation du bypass en fonction des températures de l’air neuf en entrée, de l’air aspiré de l’habitat et des mois de l’année
  • le passage en grande vitesse en fonction du taux d’humidité et/ou du taux de CO2 de la chambre parentale et du séjour.

Premiers avantages constatés de l’utilisation d’une VMC double flux :

  • une meilleure qualité de l’air en raison de l’utilisation de filtres (air moins pollué),
  • une réduction du taux d’humidité dans la maison (environ de 15%)
  • une réduction du taux de CO2 en raison d’un renouvellement de l’air plus important
  • une réduction de la facture énergétique lié à la récupération des calories de l’air aspiré dans l’habitat (avec une VMC simple flux, les calories de l’air extrait sont perdues, car rejetées à l’extérieur).

La photo ci-après représente le boitier de pilotage de la VMC double flux :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *